PAROLE DE BARMAN

Nous leur laisserons la parole : les barmans d’importants établissements du monde entier, fiers possesseurs de médailles Fernet-Branca qui nous raconterons la naissance de leur amour pour l’amer, comment ils aiment le déguster et le répandre dans le monde.

EDDY YANG, PROPRIETAIRE DU TAILOR BAR, SHANGAI.

J’ai goûté Fernet-Branca la première fois en 2004, quand je travaillais au Detroit Bar de Londres. J’en suis tombé amoureux l’année suivante alors que je partageais ma chambre avec un chef italien qui l’utilisait pour cuisiner chaque dimanche.
J’ai compris que la plupart des barmans et des chefs l’aimaient et auraient pu le boire continuellement.

DARIO GENTILE, CHEF BARMAN DE CERESIO 7, MILAN.

J’avais 8 ou 9 ans la première fois que j’ai goûté Fernet-Branca qui se trouvait dans le buffet de mon grand-père. Comme vous pouvez bien vous imaginer, à cet âge-là, son goût fort et amer et resté dans mes souvenirs. J’ai compris que Fernet-Branca, justement grâce à ce goût amer et à ses notes balsamiques, est unique, et que plus on le boit plus on découvre de nouvelles saveurs. Sa versatilité, chaque fois différente, se remarque surtout quand on le boit pur, avec des glaçons, avec un peu de soda ou bien avec de l’eau tonique. Il a vraiment un goût exquis dont vous tomberez amoureux dès que vous l’aurez goûté et, malgré la concurrence, Fernet-Branca deviendra votre amer préféré.

Je l’aime ainsi : je bois Fernet-Branca de deux manières : froid sorti tout droit du frigidaire ou avec des glaçons et du soda.

STEVE SCHNEIDER, EMPLOYE, SINGAPOUR.

J’ai goûté Fernet il y a plus de dix ans à New York. Actuellement, les personnes aiment davantage les amers, mais boire quelque chose que les personnes n’aiment nécessairement pas est l’acte de rébellion que les barmans s’accordent. Avant, on ne voyait Fernet-Branca que dans quelques bars, c’était la poignée de main entre deux barmans, rien à voir avec des choses comme l’Old Fashioned que l’on voit dans Mad Men : rien de médiatique, on ne le voyait dans aucun spectacle télévisé et aucun rappeur ne faisait son nom. Les médailles proviennent de la culture militaire. Vous devez toujours les avoir avec vous. Celui qui ne les a pas paye la tournée, cela m’amuse beaucoup. J’aime la première gorgée, mais encore plus cette bouffée qui arrive tout de suite après  : mentholée, à saveur du terroir, au safran, à la gentiane. De nombreuses personnes le rangent dans le congélateur, mais moi je le préfère à température ambiante.

Je l’aime ainsi : La meilleure boisson Fernet que je n’ai jamais bue c’est Rodrigo Delpech qui l’a préparée – 16 fois barman champion du monde au Fuel Bar de Las Vegas. Rodrigo m’a fait un Fernet-Branca Mojito et il était simplement délicieux. Sucre, menthe, lime, soda. Exceptionnel. Le meilleur drink de ma vie avec Fernet-Branca.

WARREN PANG, PROPRIÉTAIRE DE JANES & HOOCH, PEKIN.

Quand j’ai vécu et travaillé à Milan mon chef en buvait un à la fin de chaque repas, il le plaçait à côté de son café express. Depuis j’ai pris la même habitude et j’ai continué si bien que c’est devenu le moment préféré de mon repas. Le goût de Fernet-Branca et ces moments de partage avec lui sont encore tatoués sur mon palais. La première réaction d’habitude est d’amour-haine, spécialement pour les clients chinois parce qu’il leur rappelle le goût des médicaments de leur enfance. Moi, je le bois avec un express et en fumant une cigarette. Quand nous sommes entre barmans le moment Fernet-Branca est un moment de fraternité absolue. La médaille est une sorte de preuve, une marque de respect réciproque entre nous, toujours célébrée avec un petit coup de Fernet-Branca.

Je l’aime ainsi : dans un Toronto ou dans un Branca Colada (Salut à Donna, Brooklyn!)

MICHELE MONTAUTI, MIKY'S, BANGKOK.

Quand j’ai goûté Fernet-Branca la première fois j’étais jeune, je travaillais dans un bar-pâtisserie de Pescara, ma ville natale, en Italie. Sur une étagère, nous avions les amers classiques et puis Fernet-Branca. Une fois, un client habituel m’en a demandé un et m’en a aussi offert un. Ce goût me semblait étrange et il l’est encore même aujourd’hui ! Au début, je pensais, le buvant pur, que je ne pouvais pas en faire grand-chose, mais je suis devenu curieux quand j’ai vu les autres barmans l’utiliser. Maintenant, je le vois comme une arme : le barman qui sait comment l’utiliser c’est le barman qui sait ce qu’il est en train de faire. Fernet est la poignée de main, le mot de passe secret qui prouve que vous êtes vraiment un barman. Un produit unique pour barmans uniques.

Je l’aime ainsi : J’aime le classique petit verre très froid et j’aime m’en servir dans notre Miky’s Hanky Panky, mon tour de magie c’est Fernet-Branca utilisé comme mousse.

BECKALY FRANKS, THE PONTIAC, HONG KONG

J’avais 24 ans quand je l’ai goûté la première fois au The Shanghai Tunnel de Portland, en Oregon. Nous avions terminé un repas et un concert et mon estomac était dérangé, donc mon fiancé m’a conseillé de boire un Fernet-Branca. Le liquide noir magique, aux herbes, a touché mes lèvres et mon cœur, brûlant comme de la lave jusqu’au fond de mon estomac. Dix minutes après, j’en ai commandé un autre. Fernet-Branca a un goût très précis, unique, sans pareil. Ceci étant dit, c’est un amer accessible, pour tout le monde, mais certainement pas pour les personnes au cœur fragile. Il représente un sens général de camaraderie et de respect et cette relation d’amour se retrouve dans la précieuse médaille Fernet.

Je l’aime ainsi : je le bois pur et dans mes cocktails préférés avec mes invités, avec mes amis pour faire la fête après un repas chez nous. Je l’aime dans un excellent Toronto ou dans l’Hanky Panky. Je conseille de le boire tous les jours.

connexe

cialis italia 

AVEZ-VOUS 18 ANS?

Pour afficher cette page vous devez avoir au moins 18 ans.
BUVEZ AVEC MODÉRATION
FRATELLI BRANCA DISTILLERIE SRL © 2017, Via Broletto 35, 20121 Milano, Italia
Inscrit au registre des entreprises de Milan n. 00720670157 - Code fiscal et P.IVA n.: 00720670157 capital social Euro 1.500.000,00 I.V.